• Golden Axe

    <IMG: Golden Axe advert 1p>

     

        La proposition du jour se concentre sur un jeu connu, reconnu, et archi-connu: "Golden Axe". Les multiples suites, compilations, rééditions et portages en ont fait un classique du jeu vidéo.



    Coupé à la hache!

        La publicité la plus fréquente, sur une page, présente les trois personnages principaux, hélas de manière pas très harmonieuse: la brute épaisse à la hache est coupée en deux et les captures d'écran cachent en partie la demoiselle. Les autres compléments (titre, texte explicatif, plateformes supportées) sont heureusement parfaitement intégrés.

     

        L'illustration en elle-même, objet principal de notre convoitise, utilise sans aucun doute les talents d'un artiste professionnel: puissance, violence, mouvement, détails, réalisme, attitude.
    Le "nain-à-la-hache" semble être réinterprété pour éviter, autant que faire se peut, trop de clichés (petit? vieux? barbe blanche?), même si ce n'est pas exactement la représentation en jeu.

        La volonté de produire un visuel mature, pour une audience mature, et habituée à voir de telles scènes un peu sombres. L'objectif n'est clairement pas de viser un public de console ni même japonais, plus porté sur le « kawaï »

     

        Une question peut titiller toutefois (ou pas): pourquoi les personnages semblent-ils se battre entre eux? N'est-ce pas un jeu coopératif avant tout? Laissons la réponse en suspens, après avoir parcouru un peu plus de matériel.


    Cette publicité n'est donc pas parfaite mais promet énormément!


    La totale.

    <IMG: Golden Axe advert 2p>

     

        Beaucoup plus de détails sur ces deux pages, bien que le bas soit légèrement tronqué (la bouteille de fortifiant en témoigne):

      * l'homme à la hache est enfin entier
      * un deuxième petit voleur apparaît sur la gauche

      * les captures d'écran sont bien mieux situées et de façon surprenante bien intégrées derrière le voleur!

     

    La promesse initiale est donc tenue et le dessin quasiment complet est exposé ici. Bravo!



    Concentration… Action!

    <IMG: Golden Axe amiga cover front>
    Jaquette Amiga (devant)

     


        Comme souvent, la jaquette de la boite micro fait un mélange entre le dessin complet et la publicité, en se concentrant sur les personnages principaux, sans bien sûr les captures. C'est une quintessence parfaite pour une couverture.



    <IMG: Golden Axe amiga cover back>
    Jaquette Amiga (derrière)

     


        L'image arrière est visiblement moins travaillée, bien que commise par le même illustrateur.



    Y !  M ! C ! A !
     

    <IMG: Golden Axe genesis cover eu> <IMG: Golden Axe genesis cover jp>
    Megadrive (eu) Megadrive (jp)
    <IMG: Golden Axe genesis cover us> <IMG: Golden Axe mastersystem cover>
    Genesis (us) Master System
    <IMG: Golden Axe dos cover>
    dos

     


        Et voila la galerie des horreurs! Pardon. Pour les publics moins exigeants.
    La jaquette console US reste à peu prêt correcte: bien qu'il s'agisse d’une exposition simple des trois personnages, avec une amazone crayonnée à la va-vite, on y trouve un brin d'expressivité, une emphase sur le barbare de service, le lézard et un dragon en fond.
    Le reste du marché console oscille entre un concours de bodybuilding flashy, très caractéristique de l'époque, figé, d'aspect plastique et une photo complètement occultée par une arme. Désespérant.

     

        Nous savons que l'appréciation de l'art est toujours subjective mais les capacités de dessinateur ne sont clairement pas au top pour Golden Axe sur console. Regardez par exemple la jaquette megadrive US et la jambe gauche de notre amazone: l'angle entre la cheville et le pied est juste impossible à tenir sans casser. Entrainez-vous au jeu des 7 erreurs :)




    Certains mangent du chien, d’autres des grenouilles…

        Il semble néanmoins que le public japonais en général soit réceptif à ces poses figées, plutôt qu'à une action. L'action étant souvent représentée à travers une interprétation plus mature, voir violente, ce type d'illustration ne trouve pas son public, généralement plus jeune, pour les consoles et ces poses sont alors utilisées.
    La tendance est donc de trouver pour le marché micro occidental (usa/eu) quelque chose de plus artistique, travaillé, scénarisé, adulte, dynamique, réaliste, que pour les autres marchés. On pourrait croire qu'il y a un jugement péjoratif ici. Si, si. Mais non en fait. Car un public plus jeune a besoin tout de même d'une exposition moindre à des visuels agressifs, violents ou noirs.

     

        On reprend donc notre question précédente: pourquoi la version micro montre les protagonistes en train de s'écharper alors que le jeu est en mode coopératif? La réponse se trouve dans la droite ligne de notre démonstration: le public micro occidental a besoin d'action, de mouvement, de mise en scène plus ou moins dramatique. Le respect de l'oeuvre est donc légèrement mis de coté pour se mettre au service du besoin artistique. Au passage, l'action en jeu étant omniprésente, il n'y a pas tricherie sur la marchandise, loin de là.

     

         Rien de péremptoire ici, il y a bien sûr foule d'exceptions, voir d'avis contraires tout à fait valables.



    Y !  M ! C ! A ! (refrain)

    <IMG: Golden Axe cosplay>

     


        On est ainsi plus proche pour ce type dessin d'un cosplay (costume playing) , activité si chère à nos camarades japonais.
    Et quand la réalité rattrape l'illustration, ça fait mal pour les deux :)




    Le dragon, c’est bon.

    <IMG: Golden Axe arcade>
    Publicité Arcade



    L'affiche de la version Arcade décide de mettre en avant deux points caractéristiques:
      * les capacités techniques de l'Arcade à travers les captures d’écran
      * et le goût des japonais pour tout ce qui touche aux dragons, qu'ils soient ou non vraiment présent dans le jeu lui-même.
    Plus fonctionnel et pratique pour les patrons de salle de jeux qu'autre chose.


    Le Maître est parmi nous.

        Notre artiste micro occidental propose ainsi un travail plein de puissance, de "power". Comment s'appelle-t-il déjà? Ah oui! Dermot Poweroff :) (ok, le jeu de mot est mauvais, mais on ne se refait pas).
    Le monsieur n'est pas un inconnu et nous avons déjà chroniqué une autre de ses productions: "Supremacy". Relisez cet article pour avoir plus de détails sur sa carrière, en attendant la courte biographique à venir.



    … (sans voix) …

    <IMG: Golden Axe artwork1>
    "Golden Axe - Beast Rider" - Artwork (@?)

    <IMG: Golden Axe artwork2>
    "Golden Axe - Beast Rider" - Artwork (@Marc Taro Holmes)

    <IMG: Golden Axe artwork3>
    "Golden Axe - Beast Rider" - Artwork (@Massive Black)

    <IMG: Golden Axe ps3>
    "Golden Axe - Beast Rider" - Jaquette PS3 (@?)



        En conclusion, il paraît ici juste d'essayer de gommer partiellement l'image "retro" portée par ce blog. L'apologie d'une époque révolue, très courte de surcroît, étant plus la marque d'une nostalgie outrancière et d'œillères phénoménales, il est temps de s'amender: oui, aujourd'hui aussi il y a des illustrateurs, des artworks, des couvertures de jeu, des artistes qui méritent le détour! La diffusion des techniques, la mondialisation du marché et des talents, la progression des outils à disposition, l'explosion de la demande, tout ceci concourt à produire aujourd'hui d’excellents résultats. Allez, faisons-nous plaisir avec ce que nous offre aujourd'hui l'opus next-gen de cette série: "Golden Axe - Beast Rider". Une des illustrations au moins est attribuable à Marc Taro Holmesoff, et une autre à Massive Blackoff. C'est à rester sans voix et montre sans ambigüité tout le chemin parcouru.



    Jeu: Golden Axe.
    Illustrateur: Dermot Poweroff (micro).
    Développeur: Sega.
    Editeur: Virgin.
    Plateformes: Amiga, Atari ST, DOS, Amstrad CPC, Arcade, WonderSwan, C64, PC-Engine, Master system, Megadrive/Genesis, ZX Spectrum.
    Date: 1991.
    Liens: [HOL] [Lemon]

    _______________________________
    Article associé:


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Janvier 2011 à 16:39

    Nice website & nice info about games

    2
    Houla
    Lundi 23 Septembre 2013 à 02:53

    Houlaaa, c'est une blague??

    L'artwork de D.Power présente certes sur la jaquette ARRIERE (AMIGA) un nain aux proportions un peu foirées, mais il parait bien vieux et porte une hache.

    J'ai l'impression que l'auteur de l'article n'a pas joué au jeu en question (ou aura oublié complètement cette expérience mais perso j'en doute fort) . Pourquoi? Parce qu'il prétend que la jaquette AVANT (toujours sur AMIGA)  nous montre Ax Battler (l'un des trois héros)  "combattant" ses amis (l'amazone Tyris et Gillius le nain) qui auraient été dessinés sans respecter leur apparance dans le jeu et ayant été suposément "réinterprétés" en géant et en guerrière menaçante en voulant chèrement au barbare Conan-oïde (Ax Battler) :

    C'est complètement faux. Le géant en armure bleutée n'est PAS Gillius le nain transformé en géant et la hache n'est PAS transformée en marteau. C'est en vérité le boss en armure bleue brandissant un marteau de guerre , boss qu'on peut d'ailleurs voir sur les captures d'écran présentes sur les jaquettes!!

    Quant à l'amazone, si elle se bat contre Ax Battler, elle n'est nullement Tyris Flare. Tout simplement, le jeu regorge d'ennemis sous la formes d'amazones déchaînées, même parmi les boss. Tyris Flare est loin d'être la seule "amazone" du jeu et d'ailleurs il faut désarçonner certains ennemis chevauchant des bizzarians afin de s'accaparer le beizzarian en question et le chevaucher à son tour. Certains de ses ennemeis chevauchant des crétures (bizzarians) sont effectivement...des amazones.

    Non ici l'artiste ne s'est pas trompé du tout.

    Ceux qui se sont trompés, en plus de copier de manière éhontée Boris Vallejo, sont les japonais responsables des couvertures Jap et US sur consoles: Ax Battler devient blond, le seul tableau plsu ou moins réussi est une repompe de divers tableaux de Boris, quant au reste , c'est de la m... je rejoins l'auteur sur ce point.

    L'auteur aurait du noter que SEGA s'était lancé dans une série de repompes d'artwork de Boris (question de faire des économies sur fond de rupture de contrat, Boris en parle dans ses commentaires & interviews) : des artistes japonais recopient ou même calquent des pochettes soit refusées de boris, soit pour des versions jap (genr golden axe III, calquée sur celle de Boris) . Une chose courante chez SEGA apparemment. Mais ici avec Golden Axe premier du nom sur megadrive, on a droit à des persos relativement peu ressemblants à ceux du jeu du moins pour le héros qui debient...blond.

    D'ailleurs Boris signe la pochette de Golden Axe II et les persos sur la jaquette sont en concordance parfaite avec les graphismes du jeu lui-même: le barbare redevient brun, la guerrière perd son brushing "feux de l'amour" quant au nain il est quasi identique à son alter-ego dans le jeu.

    parlant de "Beats Rider", je trouve cela mal palcé et exagéré de dire qu'il a fallu attendre ces dernières années pour avoir de l'artwork riche et fouillé: au contraire, beast rider présente toutes sortes de clichés atroce dont les puristes aimeraient biens se débarrasser. La guerrière est couverte de tatouages "tribaux" stupides , de même son arme qu'on dirait volée dans la section armes "fantasy" factices de déco dans les armureries online , un style qui trahit complètement la série des débuts.

    Le premier artwork par exemple (celui qui n'ets pas attribué pour l'instant) n'a absolument rien d'original ni de novateur: on dirait du Simon Bisley (Heavy Metal, FAKK, Slaine ettc) mélangé à du Luis Royo (l'UNE des grosse références années 90 de la fantasy plus ou moins futuriqtique et érotique, dont bon nombre d'éléments sont présents dans les jeux 3D console d'aujourd'hui). Une simple google-erie de cinq secondes avec ces noms précédemment cité le prouveront aisément. De plus, nombre de ces artworks postés dans l'article pour Beast Rider n'ont pas de quoi couper le souffle et n'engagent que l'auteur du post : ce sont des artworks tout ce qu'il y a de plus remâché 10000 fois , du banal du vu et revu qu'on peut voir depuis des années sur Deviant Art par des fans semi-pros qui veulent percer dans le métier en jouant la carte guerrière post-apocalyptique/fantasy copiée en entier ou en partie sur une photo bien précise d'un modèle Playboy ou Penthouse des années 90 (technique dont nombre d'artistes fantasy ont usé et abusé, il suffit de consulter le catalogue d'artbooks de SQP pour voir la myriade de bouquins montrant les mêmes filles nues, les mêmes poses exactes, mais des adaptations différentes, on retrouve même des célebrités que les fans du magazine Heavy Metal ou les lecteurs de Playboy reconnaîtront au premier coup d'oeil)  .

    De l'artwork du type Beast Rider existait déjà fin années 80 début années 90 qu'il s'agisse du monde du jeu vidéo ou tout simplement du monde de l'illustration fantasy, de bien meilleure facture et aujourd'hui on ne voit que des copies de copies....digitales de surcroît et rares sont les oeuvres digitales de qualité qui évitent les clichés redondants et puérils. Ce qui ne veut pas dire que tout ce qui était peint "à la main" était beau dans les années 90, bien évidemment. Aujourd'hui Y.Amano et semblables sont toujours présents dans le monde du jeu video et sont attablés aux concept artwork et artbooks dédiés, mais ils risquent de disparaître un jour vu la foule de niaiseries concurrentes qui submergent le marché.

     

    3
    Turrican
    Mardi 24 Septembre 2013 à 02:09

    @Houla a raison, la peinture de Dermot Power montre bien Ax battler contre deux ennemis du jeu ;  le géant à gauche avec une masse est un des deux boss jumeaux du 1er niveau qui se nomment les  Bad Brothers, tous deux ressemblant trait pour trait au géant sur la peinture de Dermot Power (mais en armure de couleur verdâtre) , mais qu'on rencontre de nouveau avec le même coloris que sur la peinture (plus ou moins bleu) dans le 3eme niveau.

    Idem pour l'amazone, elle n'est pas Tyris Flare mais une des amazones se battant avec une hache dans le jeu et que l'on peut trouver pour la première fois se balladant à dos de dragon à la fin du 2eme niveau. Ce type d'amazone se nomme (selon Sega) Strobaya et Sorchinaya.

    La pochette de Dermot Power représente bien un boss et un demi boss contre un des héros de manière FIDELE par rapport au contenu graphique du jeu, comme le soulignait @Houla . Souvent il y a un décalage entre la représentation sur les jaquettes et le contenu du jeu, mais ici avec Dermot Power on a évité ce problème, contrairement aux pochettes Megadrive-Genesis-Master System-Game Gear.

     

    Il faudrait souligner que l'art présent sur la pochette de la version de Golden Axe sur Wonderswan est inédit et très fidèle au contenu du jeu également.

    4
    Turrican
    Mardi 24 Septembre 2013 à 02:23

    Petite précision, les boss géants se battant avec marteau / masse se nomment Bad Brothers quand ils sont en vert au 1er niveau et Sergeant Hop & Sergeant Malt (de bons pochtrons)  au niveau 2 quand ils sont en bleu, voilà tout.

     

    Les ennemis sont visibles sur ce très bon site (auquel je ne suis pas affilié) :

    http://www.jeufini.com/content/personnages-et-ennemis-2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :