• Supremacy / Overlord

    Supremacy cover



    Que votre volonté soit faite.

        Supremacy: your will be done.
        On commence en fanfare avec une imparable connotation religieuse ("your will be done" = que votre volonté soit faite) et beaucoup de puissance ("supremacy").
    Au premier plan, un personnage droit, le point levé, surplombant une ville, au loin. Le point représente encore la puissance, la présence, l'affirmation. Le premier plan renforce l'importance du personnage. Comme il surplombe le panorama, l'imagine-t-on protecteur ou bien conquérant? Le drapeau planté à coté de lui donne la réponse: il conquiert d'abord, et protège ensuite sa propriété :)
    Comment ainsi ne pas se prendre pour Dieu ou son incarnation sur terre?
    Un Dieu de la guerre, sévère mais bienveillant.



    Overlord cover



        La version US change totalement de titre: Overlord. On aboutit pourtant sensiblement au même constat...
      Over => puissance
      Lord => Seigneur
    ...mais en allégeant tout de même la connotation religieuse au profit d'un appel aux armes et du souvenir respectueux du passé. Mais siiii... Overlord. L'opération Overlord, le débarquement de Normandie en 1944.
    La calligraphie du titre n'est pas quelconque mais pas non plus transcendante. C'est du technologique classique, du métal, du futuriste.



    Le beau dessin qui claque.

        L’illustration Américaine ne fait plus dans la dentelle: un point, fermé sur une terre en feu, traversée d'un éclair. Ca, c'est du seigneur de guerre sans scrupule et le message est on ne peut plus clair. Pour autant, l'illustration reste aussi classique que le titre mais si elle se positionne tout de même au-dessus du lot : il y a un illustrateur professionnel aux commandes. Lequel? Bonne question: on ne voit que la mystérieuse signature "STEIN" en bas à droite, sans autre indice nulle part.

     

        Là où on est plus enthousiaste, c'est sur l'illustration hors-US.
    Quelle claque! La palette graphique totalement violette-rouge, éclatante, ne peut pas laisser de marbre. Le passage du sombre au premier plan vers le soleil aveuglant au fond exacerbe le dégradé de couleurs. C'est un choc visuel. On aime ou on n’aime pas, là n'est pas tellement la question: en tout cas, on ne l'oublie pas!
    Pour un illustrateur, c'est un indéniable gage de réussite.
    Ensuite, vous ne l'aviez peut-être pas vraiment remarqué, en tout cas pas comme un point significatif, mais le personnage est de dos. Et oui! De dos. Curieux, non? C'est le plus souvent exactement le contraire qui est proposé. Mais dans ce cas, on s'identifie plus facilement à ce héro, en prenant sa place, étant nous aussi face à ce paysage, cette ville à conquérir.



    Supremacy cover nes



        Mention spéciale à la version Nintendo qui mixe titre US et illustration hors-US. Allez comprendre les joueurs sur console...



    C'est un comique, cet illustrateur.


    Supremacy cover back



        Au dos de la boite, les deux versions utilisent le même visuel, produit par l'illustrateur de la version hors-US. Connait-on le bonhomme? Penchez le nez en bas des illustrations...
    Power... Power 90. Mmmmmhh. Et le manuel, que dit-il? Aaaaaaahhhh !
    Notre illustrateur talentueux s'avère être Dermot Poweroff. Les illustrateurs n'étant pas souvent bien connu du grand public, je ne suis pas sûr que ce nom vous fasse tilt.
    Et pourtant, une rapide recherche déroule un curriculum vitae impressionnant, dont voici un très rapide aperçu:

      * Jeux vidéo: Golden Axe, Lure of the Temptress, Judge Dredd, Wonderland.
      * Comics: Judge Dredd, Slaine, Batman.
      * Films: Star Wars episode II, Harry Potter (2, 3, 4), V for Vendetta.
      * Autre: Magic The Gathering.

        Vous connaissez la musique si vous avez lu d'autres articles de ce blog, nous aborderons plus précisément la biographie du bonhomme dans un article dédié. On se sent donc moins seul avec notre enthousiasme, qui semble largement partagé.



    Publicité sans tache (sans laver plus blanc).
     

    Supremacy advert



        La publicité ne commet heureusement pas d'impair et réutilise quasiment intégralement l'illustration de la boite, parsemant le pourtour en bas de captures d’écran des différentes versions, avec une mention pour le développeur et une pour l'éditeur. C'est propre, informatif, discret, et laisse la part belle à ce qui va attirer le chaland. Aucun détail significatif n'est masqué et aucune couleur ne jure avec le dessin.
        Moi, j'achète.
        Et on aurait tort de se priver: les magazines d'époque encensent le jeu lui-même, le gameplay profond, stratégique, avec un challenge relevé, complexe et captivant.
    A nous de conquérir l'univers! Notre illustration est donc totalement et parfaitement adaptée à la situation et très certainement faite sur commande pour cet éditeur.



    Supremacy game 01 Supremacy game 02
    Supremacy game 03 Supremacy game 04



    Gâteau musical.

        Vous voulez une cerise sur le gâteau? Dégustez, ce n’est pas une cerise supermarché, mais d’épicerie fine. Citons wikipedia:

    "le thème principal composé par Jeroen Tel est reconnu comme l'une des meilleurs musique SID (Sound Interface Device, utilisé par le Commodore 64) jamais écrite, atteignant la 52ème place sur presque 30 000 entrées dans la collection "High Voltage SID""

        Les curieux peuvent noter 12 (!) jeux dans ce top 100 dont les musiques ont été commises par J. Tel: Cybernoid I, II, Robocop 3, Turbo Out Run, Eliminator, etc.



    Supremacy title 01 Supremacy title 02
    Ecran titre Amiga (Supremacy) Ecran titre Amiga (Overlord)
    Supremacy title 03
    Ecran titre (NES)



    Merci monsieur Virgin.

        La publicité nous a attiré vers une boite de jeu superbe et alléchante et le résultat est au rendez-vous. L'éditeur, Virgin Mastertronic, a tenu toutes ces promesses sur ce coup là ! Champagne !



    Jeu: Supremacy (non-US) / Overlord (US).
    Illustration: Dermot Poweroff (non-US) / "STEIN" (US).
    Développeur: Probe Software.
    Editeur:
      (non-US) Melbourne House, label de Virgin Mastertronic.
      (US) Virgin Mastertronic.
    Date: 1990, 1991 (DOS), 1993 (NES).
    Plateformes: Amiga, Atari ST, C64, DOS, NES.
    Liens: [HOL][Lemon]
    _______________________________
    Article associé:


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Novembre 2009 à 11:09
    It would be great to get this article in english too ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :